Dsc02681Depuis plusieurs semaines, les travaux de la rue Gambetta polluent la vie des Creillois. Le grand cirque ne fait pourtant que commencer !

Car si le Maire s'est récemment vanté d'avoir fait poser un revêtement "unique" en France, il avait oublié de préciser qu'il avait également mis en place des ronds-points "nouvelle génération", forcément uniques en France ! Son adjoint chargé des travaux, Jean-Claude Cabaret, appelle cela des ronds-points qui "ne sont pas normaux".... entendez par là "des ronds-points dont on ne doit pas faire le tour" ! Cherchez l'erreur ....

L'automobiliste lui s'y perd forcément un peu...et même beaucoup ! Car pas besoin d'être architecte pour s'apercevoir  que la chaussée des fameux ronds-points mis en service depuis quelques jours dans cette artère du centre-ville  est bien trop étroite pour accueillir les deux files qui sont supposées s'y engager ! Au moment où le feu passe au vert (et oui car à Creil on créé des ronds-points mais on laisse les feux tricolores !),  deux choix s'offrent  à l'automobiliste : soit respecter le code de la route et risquer l'accident avec l'usager de la file d'à côté (autant dire que lorsque le feu passe au vert il faut se montrer le plus rapide pour être certain d'arriver en premier), soit snober le rond-point et faire fi alors de toutes ces belles leçons de code et de conduites apprises durant sa jeunesse !

Jean-Claude Cabaret, fidèle adjoint, a trouvé la solution. Il l'atteste dans le journal le Parisien : les automobilistes "qui tournent directement à gauche (et qui donc snobent le rond-point) sont dans leur bon droit" ... Autrement dit chers automobilistes qui circulez à Creil, vous êtes invités à bafouer les règles du code de la route (c'est la police qui va être contente)! L'adjoint promet même "d'installer des flèches et des marquages pour organiser tout ça"... (Tiens ça nous rappelle un peu lorsque cet été la mairie avait décidé de mettre la rue Jules Uhry à double sens sans en avertir au préalable les automobilistes qui s'étaient cru un beau matin au milieu d'un circuit d'auto tamponneuses !)

Enfin, d'ici quelques jours on risque bien de voir fleurir à Creil des panneaux expliquant comment apprivoiser des "ronds points qui ne sont pas normaux"  On se délecte déjà des croquis explicatifs... Allez puisqu'il faut bien rire un peu, sachez que le 22 octobre, "une couche de chaussée supplémentaire sera installée pour permettre aux bus de monter facilement sur le terre-plein central" (c'est encore monsieur Cabaret qui nous le dit!)... Ah oui parce que non seulement la chaussée des ronds-points est trop étroite pour les deux files supposées de voitures mais elle n'est également pas assez large pour permettre aux bus de passer.... En plus des deux choix (faire le tour du rond-point ou faire comme ci le rond point n'existait pas) offerts aux automobilstes, les chauffeurs de bus ont une troisième option : escalader le rond-point !

Plutôt drôle non ? Enfin pas tant que ça puisque cette petite blague à la sauce creilloise a tout de même coûté 1, 6 millions d'euros aux contribuables....

img006