François Bayrou, invité sur la plateau de LCI mercredi 21 janvier, a déclaré au micro de Christophe Barbier que des incidents comme ceux qui se sont produits dans la nuit à l'Assemblée nationale vont se multiplier : "Ce sont les institutions qu'on est en train de tirer vers l'abus de pouvoir et donc vous verrez que se multiplieront des incidents de cet ordre, parce que si un parti a tous les pouvoirs, les autres n'ont rien d'autre que la protestation. Je ne voterai pas cette réforme sans des garanties que pour l'instant on n'aperçoit pas." (lire la suite)

               

"Limiter le droit d'amendement des parlementaires alors qu'on est dans cette espèce d'incroyable abus qui fait que le Président de la République a tous les pouvoirs entre les mains, c'est quelque chose qui naturellement va encore plus dans le sens du déséquilibre entre l'exécutif et le législatif."

François Bayrou plaide une nouvelle fois pour l'introduction d'une dose de proportionnelle aux législatives: "Tant qu'il n'y aura pas une loi électorale qui permette une représentation à l'Assemblée de tous les grands courants démocratiques du pays pour équilibrer le Président qui a tant de pouvoirs, vous aurez ce genre d'abus".