François Bayrou a ironisé lundi sur l'annonce par Nicolas Sarkozy de la création d'un Haut-Commissariat à la Jeunesse, confié à Martin Hirsch, déclarant: "J'ai l'impression que ça va faire une belle jambe aux jeunes. Je ne suis pas sûr que ça change quoi que ce soit d'avoir un haut-commissaire de plus. Généralement, quand on crée des fonctions ministérielles, ça ne garantit pas que les problèmes vont avancer, surtout lorsqu'ils sont aussi larges que cet intitulé le suppose, c'est à dire la jeunesse."

Commentant la création d'une "mission" de concertation pour la réforme des lycées, confiée au directeur de l'Institut d'études politiques de Paris (IEP) Richard Descoings, il a estimé: "Comme toujours, lorsque l'on veut se débarrasser d'un problème, on crée une commission. Ca doit être la 23ème, 24ème, 28ème, je ne sais pas combien, commission de plus. Généralement, ça a une signification directe: c'est que le ministre n'est plus en charge du dossier.